Vous êtes ici : Accueil > Les actions

Formation
Publié le 31 octobre 2018 | Mis à jour le 2 novembre 2018

Master SCIENCES DE L’EAU, COGEVAL’EAU et IREMIR

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, SCIENCES, TECHNOLOGIE ET SANTÉ / SPÉCIALISTES EN GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES

@Norbert Landon

@Norbert Landon

Ce master pluridisciplinaire aborde tous les aspects de la gestion territoriale, de la connaissance et de la restauration des milieux aquatiques continentaux, de la valorisation de ces espaces.

OBJECTIF

Ce master a vocation à former des spécialistes qui sauront aborder de façon globale la gestion des hydrosystèmes continentaux. C’est une réponse en termes de formation à une démarche collective plus globale s’appuyant sur la DCE 2000/60/CEE et la LEMA 2007 qui impose une prise en compte transversale des problèmes de l’eau au sein d’entités spatiales fonctionnelles et cohérentes. Élaborer des projets (savoir les dimensionner), des plans de gestion (SAGE, contrats de rivières, plans pluriannuels d’entretien...), en évaluer la cohérence vis-à-vis des cadres législatifs, économiques et sociaux tout en tenant compte des impératifs environnementaux, animer des équipes de travail, savoir mobiliser et gérer les capitaux qui sont nécessaires à la conduite de ces projets, tels sont les objectifs professionnalisants de ce master.


PROGRAMME 

Le master est organisé en quatre semestres correspondant au master 1 (M1) puis master 2 (M2). La 1e année est constituée par un socle commun d’unités d’enseignements dispensées au 1er semestre conforté par un stage long en entreprise au 2e semestre (5-6 mois). La 2e année propose, après un second socle commun d’enseignements (3e semestre), d’individualiser la formation en fonction du projet personnel des étudiants (4e semestre).
Deux parcours sont proposés : COGEVAL’EAU et IREMIR.

Le parcours COGEVAL’EAU traite des politiques publiques et systèmes territoriaux, de diagnostic de territoire, écosensibilisation et développement durable, de valorisation touristique et activités récréatives, de géopolitique et médiation.
Le parcours IREMIR traite d’hydraulique et de conception d’ouvrages, d’ingénierie écologique de la restauration, de bioévaluation et de remédiation. Ces parcours sont constitués d’unités d’enseignements spécialisés, d’un projet tuteuré et d’une formation en entreprise (stage ou alternance par apprentissage, cf. rubrique apprentissage).
 

CONDITIONS D’ADMISSION

Master 1

Niveau licence 3 en Géographie et aménagement ou Sciences de la vie et de la Terre ou Sciences de la Terre ou Sciences de la vie ou Sciences et technologie. Dans tous les cas : un parcours antérieur (formation et/ou expérience professionnelle) orienté, pour tout ou partie, dans un ou plusieurs thèmes couverts par la formation est nécessaire.
Un des critères principaux de la sélection est lié à la cohérence entre l’offre de formation et le projet professionnel du candidat. Certains étudiants de licence professionelle (Lpro) peuvent accéder sous conditions particulières (en reprise d’études ou du fait de l’excellence académique).

Master 2

Il est également possible de rejoindre le master 2 pour les élèves ingénieurs ou titulaire d’un master dans un domaine proche suite à la validation par équivalence des UEs de master 1 (équivalence attribuée par la commission pédagogique). Il conviendra néanmoins d’avoir : une expérience d’approfondissement d’un thème de la formation, de plusieurs mois, obtenue
dans le cadre d’un stage, d’un emploi ou d’un mémoire de recherche ; une proposition de contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.